En quoi consiste la fermentation du champagne ?

Le champagne est un vin de célébration(promotion, amour, etc.). On en trouve presque dans toutes les grandes cérémonies de réjouissances. Ce vin qui appartient à la famille des vins mousseux, sauf qu’il appartient aux vins mousseux de qualité venant d’une région précise. Même s’il s’agit d’un vin effervescent, les méthodes de fermentation ne sont pas du tout identiques à celles mobilisées pour les autres vins mousseux. Pour fermenter le champagne, les viticulteurs ont recours à la méthode champenoise ou encore traditionnelle.

La méthode champenoise pour fermenter le champagne

Même si le champagne est un vin mousseux, la methode champenoise n’est applicable que sur les vins mousseux transformes en champagne sur le lieu de la production.

La méthode champenoise consiste à fermenter le vin dans les bouteilles et non dans les cuves où la pression est très haute. Pour fermenter le champagne, le viticulteur ajoute du sucre et de la levure de champagne avant de procéder à l’embouteillage du vin. Bien scellé, le vin soigneusement mis dans les bouteilles va reposer pendant 1 an et 3 mois dans la cave pour permettre au sucre de se transformer en alcool tandis que tout le dioxyde de carbone va produire les bulles dans le vin.

C’est en fait sur des lattes, le goulot incliné vers le sol que les bouteilles de champagne vont reposer. Ce type de conservation dispose d’un système plus ou moins mécanique qui consiste à tourner chaque bouteille pour permettre aux levures de champagne d’être acheminer ver le goulot.

Une fois que les levures sont sur le goulot, les bouteilles sont trempées dans la glace par le col pour tuer et se dépasser des levures. Après cette manoeuvre, le viticulteur rajouter un peu de sucre encore appelé liqueur d’expedition dans le vin pour faciliter le rééquilibrage du vin (champagne).